Du soleil au coeurDu soleil au coeur

Release date: Sep 20, 1983Date de sortie: 20 sept. 1983

Having sold over 500,000 copies of the song D’amour ou d’amitié in France and hoping to build upon its phenomenal success, Céline released her first album in France. The new album contains songs from her previous two albums released in Québec. In 2002, Sony re-releases the album on CD and added five tracks taken mostly from the album Mélanie.

Forte du succès phénoménal de la chanson D’amour ou d’amitié (plus de 500 000 copies vendues), Céline lance son premier album en France, une compilation des meilleures chansons parues sur ses deux premiers albums québécois. En 2002, Sony rééditera l’album en CD en y ajoutant cinq titres tirés principalement de l’album Mélanie.

  • 1

    D'amour ou d'amitié

    Il pense à moi, je le vois je le sens je le sais
    Et son sourire ne ment pas quand il vient me chercher
    Il aime bien me parler des choses qu'il a vues
    Du chemin qu'il a fait et de tous ses projets

    Je crois pourtant qu'il est seul et qu'il voit d'autres filles
    Je ne sais pas ce qu'elles veulent ni les phrases qu'il dit
    Je ne sais pas où je suis quelque part dans sa vie
    Si je compte aujourd'hui plus qu'une autre pour lui

    Il est si près de moi

    Pourtant je ne sais pas comment l'aimer
    Lui seul peut décider qu'on se parle d'amour ou d'amitié
    Moi je l'aime et je peux lui offrir ma vie
    Même s'il ne veut pas de ma vie

    Je rêve de ses bras oui mais je ne sais pas comment l'aimer
    Il a l'air d'hésiter entre une histoire d'amour ou d'amitié
    Et je suis comme une île en plein océan
    On dirait que mon cœur est trop grand

    Rien à lui dire il sait bien que j'ai tout à donner
    Rien qu'à sourire à l'attendre à vouloir le gagner

    Mais qu'elles sont tristes les nuits

    Le temps me paraît long
    Et je n'ai pas appris à me passer de lui

    Il est si près de moi

    Pourtant je ne sais pas comment l'aimer
    Lui seul peut décider qu'on se parle d'amour ou d'amitié
    Moi je l'aime et je peux lui offrir ma vie
    Même s'il ne veut pas de ma vie

    Je rêve de ses bras oui mais je ne sais pas comment l'aimer
    Il a l'air d'hésiter entre une histoire d'amour ou d'amitié
    Et je suis comme une île en plein océan
    On dirait que mon cœur est trop grand


    (Eddy Marnay / Jean-Pierre Lang, Roland Vincent)

  • 2

    La Do Do La Do

    La do do la do
    Deux doigts sur un piano
    Ce vieux piano a bon dos
    Me suivre dans mes rêves
    Ce n'est pas de tout repos

    Sur les touches noires
    Je mets mon désespoir
    Ou bien je gare mes problèmes
    C'est sur les touches blanches
    Que je range
    Mes "Je t'aime"

    Alors ce piano-là
    Ne sait plus où il va
    Il pleure ou bien il rit
    Ou les deux à la fois
    Il fait des trémolos
    Il est juste il est faux

    Il mélange tout
    Le pire et le meilleur
    Il colle bout à bout
    Mineur et puis majeur
    Il cogne un peu trop fort
    Et se trompe d'accord

    La do do la do
    Je joue pianissimo
    En rêvant d'un inconnu
    Qui pour la vie entière
    Me fera faire
    Un pas de plus

    Je n'ai que deux mains
    Mais l'air que j'aime bien
    Ne se joue qu'à quatre mains
    Mais pourvu qu'il existe
    Le pianiste
    Que j'attends

    Sinon ce piano-là
    Ne sait plus où il va
    Il pleure ou bien il rit
    Ou les deux à la fois
    Il fait des trémolos
    Il est juste il est faux

    En attendant qu'il vienne
    Cet air que je compose
    Ne risque pas de faire
    Trembler "La vie en rose"
    Et pourtant je suis fière
    D'avoir fait sur son nom
    Cette drôle de chanson

    Drôle de chanson
    Cette drôle de chanson

     

    (Eddy Marnay / Christian Gaubert)

  • 3

    Mon ami m'a quittée

    Mon ami m'a quittée
    Je vous le dis
    Ça devait arriver à moi aussi
    Je le voyais rêver d'une autre fille depuis longtemps

    Mon ami est ailleurs
    Je ne sais où
    Au près d'un autre cœur
    Et loin de nous
    À cueillir d'autres fleurs
    Et d'autres rendez-vous

    Moi je regarde les vagues
    Dont la mer écrase les rochers
    Et je voudrais que le calme
    Vienne habiter ma solitude

    Il m'a quittée
    Je vous le dis
    Oui c'est arrivé à moi aussi
    À force de rêver d'une autre fille depuis longtemps

    Mon ami m'a quittée
    C'est trop facile
    C'est la fin de l'été
    Soleil fragile
    Les bateaux sont rangés
    Pour un meilleur avril

    Alors moi je regarde les vagues
    Dans mon cœur quelque chose a bougé
    Il était tendre et sauvage
    Et le voilà qui se raconte

    Il m'a quittée
    À la fin de l'été
    Il m'a quittée

    Mon ami m'a quittée
    Je vous le dis
    Oui c'est arrivé à moi aussi
    J'ai fini de rêver du moins pour aujourd'hui


    (
    Eddy Marnay / Christian Loigerot, Thierry Geoffroy)

  • 4

    Ne me plaignez pas

    Je sais qu'il me traite
    Comme il traite les autres
    On dirait presque
    Qu'il ne m'aime pas
    Quand vous me dites
    Tu devrais t'en aller
    Même si c'est vrai
    Ça ne m'aide pas
    Je comprends vos raisons
    Vous voyez sûrement mieux que moi
    Oui mais

    Ne me plaignez pas
    Ma vie est plutôt belle
    Et quand ça ne va pas
    Tous mes amis m'appellent
    Je vous remercie
    De votre sympathie
    Non ne me plaignez pas
    Mais restez-là

    Quand je suis seule
    Je suis bien dans ma chambre
    Avec un livre
    Ou un film ancien
    Et pour ma fête
    Si c'est vrai qu'il m'oublie
    J'ai vos cadeaux
    Pour me chauffer le cœur

    Oui ne me plaignez pas
    Ma vie est plutôt belle
    Et quand ça ne va pas
    Tous mes amis m'appellent
    Je vous remercie
    De votre sympathie
    Non ne me plaignez pas
    Mais restez-là

    Je comprends vos raisons
    Vous voyez sûrement mieux que moi
    Pourtant
    Ne me plaignez pas
    Ma vie est plutôt belle
    Et quand ça ne va pas
    Tous mes amis m'appellent
    Je vous remercie
    De votre sympathie
    Non ne me plaignez pas
    Mais restez-là

    Ne me plaignez pas 

    Ne me plaignez pas
    Ma vie est plutôt belle
    Et quand ça ne va pas
    Tous mes amis m'appellent
    Je vous remercie
    De votre sympathie
    Non ne me plaignez pas
    Mais restez-là

     

    (Eddy Marnay / S. Thompson)

  • 5

    Tellement j'ai d'amour pour toi

    Tu m'as ouvert les yeux
    Tu as guidé mes jeux
    Dis-moi ce que tu veux
    Je t'aimerai toujours
    Tellement j'ai d'amour pour toi

    Toi mon premier sourire
    Mon premier souvenir
    Toi qui m'a vu grandir
    Mes bras sont bien trop courts
    Tellement j'ai d'amour pour toi

    Ma vie est faite de tes yeux posés sur moi
    Et quand plus rien ne va
    Je n'ai pas trouvé mieux que le son de ta voix

    Toi mon puits de sagesse
    Mon bâton de jeunesse
    Ma source de tendresse
    Tu es mon seul recours
    Tellement j'ai d'amour pour toi

    Et pourtant tu le sais
    Un jour je m'en irai
    Mais jamais tout à fait
    Je reviendrai toujours
    Tellement j'ai d'amour pour toi

    Je donnerai la vie avec cette chanson
    À la petite fille qui portera ton nom
    Tellement j'ai d'amour pour toi

    Maman j'ai besoin de tes yeux posés sur moi
    Tu es ce que je crois
    Et ce que j'ai de mieux et accompagne-moi
    Il peut couler du temps sur tes cheveux d'argent
    Je serai une enfant jusqu'à mon dernier jour
    Tellement j'ai d'amour pour toi

    J'ai tellement d'amour pour toi

     

    (Eddy Marnay / Hubert Giraud)
  • 6

    Du soleil au coeur

    Il est arrivé
    Par un matin de mai
    Et du premier jour
    J'ai su que je l'aimais
    Vous allez sourire
    Il m'a semblé que j'avais
    Du soleil au cœur
    Du soleil au cœur
    C'était lui
    Qui brillait dans ma vie

    Le temps a passé
    Si bien que je ne sais
    Si on s'est connus
    Un jour ou une année
    Mais je peux vous dire
    Que j'ai encore aujourd'hui
    Du soleil au cœur
    Du soleil au cœur
    Comme au jour
    De notre premier jour

    Je me dis souvent
    Pour combien de temps
    Encore un moment
    Ou cent mille ans

    Tant que je vivrai
    Jamais je n'oublierai
    L'émerveillement
    De ce matin de mai
    Tout au fond de moi
    Je sais que j'aurai toujours
    Du soleil au cœur
    Du soleil au cœur
    Quand mon cœur
    Un jour s'arrêtera

     

    (Eddy Marnay - J.C. Massoulier / André Popp)

  • 7

    À Quatre Pas D'ici

    Ne cherche pas mon petit

    Ton coin de paradis
    Il t'attend gentiment

    À quatre pas d'ici

    Il pleut des pluies de musique
    Tes yeux ont des fleurs magiques à regarder
    Ce n'est pas au nord d'la Chine
    Dans un coin de Caroline
    Non non c'est pour de bon
    Dans un coin de tes rêves

    Cours au soleil mon petit
    Tu seras un chef indien
    Ton ami Superman te conduira par la main
    À quatre pas d'ici

    La vie qui te fait la fête
    A mis des bals de planètes autour de toi
    Ce n'est pas un au nord d'la Chine
    Dans un coin de Caroline
    Non non c'est pour de bon
    Dans un coin de tes rêves

    Cours au soleil mon petit
    Dans un ciel de rouge et d'or
    Capitaine Kidd qui sourit
    Est sur son île au trésor
    À quatre pas d'ici

    C'est ton voyage

    Ton univers
    Pas un nuage

    Pas d'hiver

    Cours au soleil mon petit
    Dans un ciel de rouge et d'or
    Capitaine Kidd qui sourit
    Est sur son île au trésor
    À quatre pas d'ici

    À quatre pas d'ici

    Cours au soleil mon petit
    Tu seras un chef indien
    Ton ami Superman te conduira par la main
    À quatre pas d'ici

    Cours au soleil mon petit
    Tu seras un chef indien
    Ton ami Superman te conduira par la main
    À quatre pas d'ici

    Cours au soleil mon petit
    Tu seras un chef indien
    Ton ami Superman te conduira par la main

     

    (Eddy Marnay, Pete Sinfield / Andy Hill)

  • 8

    Les chemins de ma maison

    Si j'écrivais le livre de ma vie
    Je parlerais de mon amie Madeleine
    Que j'ai vu rire et pleurer à la fois
    Un matin en sortant de chez moi

    Ce qu'elle a dit
    Je ne l'oublierai pas
    «Que Dieu bénisse ta maison»
    M'a dit Madeleine

    Et moi j'ai compris la chance
    Que le ciel m'avait donné
    De naître où les caresses sentent bon
    Si je dois courir le monde
    Mes pas me ramèneront
    Toujours sur les chemins de ma maison

    C'est là que j'ai grandi
    Là que l'on m'a aimé
    Là que j'ai couru
    Là que j'ai chanté
    L'odeur du feu de bois
    La chaleur du bon pain
    Mon Dieu, mon Dieu

    Si j'écrivais le livre de ma vie
    Il s'ouvrirait avec le cœur
    De ceux qui m'aiment
    Tous ceux qui aussi veulent faire
    En se levant chaque jour
    Un monde où les caresses sentent bon
    Ceux qui sont dans mes prières
    Et tous ceux qui m'attendront
    Toujours sur les chemins de ma maison

    Sur les chemins de ma maison
    Sur les chemins de ma maison

    Sur les chemins de ma maison
    Sur les chemins de ma maison

    Sur les chemins de ma maison
    Sur les chemins de ma maison

    Sur les chemins de ma maison
    Sur les chemins de ma maison

     

    (Eddy Marnay / A. Bernard - Patrick Lemaitre)

  • 9

    Hello Mister Sam

    Sur sa vieille charrette
    Il grattait tout en roulant
    Son banjo fait pour les fêtes
    De la Nouvelle-Orléans
    Et toute une foule
    Le suivait gaiement
    Des p'tits et des grands
    Entre trois et cent dix ans

    Hello Mister Sam
    Tu joues comme un fou
    Hello Mister Sam
    Ta musique est pour nous
    It's all right
    It's all right
    Ça nous tient debout
    Oh oh
    Avec ton sourire
    En forme de croissant
    Tu prends les enfants
    Au soleil de tes dents
    It's all right
    It's all right
    Tout l'monde est content
    Oh oh oh oh

    Et même les chiens
    Le suivaient en aboyant
    Jusqu'au fleuve ancien
    Qui swignait en avalant
    Sa voix de rocaille
    Vieille comme le temps
    Tout finissait bien
    Dans ce film en noir et blanc

    Hello Mister Sam
    Derrière ton banjo
    Il y a des tam tam
    Des trompettes des saxos
    It's all right
    It's all right
    Oui c'est ça qui est beau
    Au bout du chemin
    On a l'impression
    Qu'on va s'envoler
    Par-dessus l'horizon
    It's all right
    It's all right
    Oui c'est ça qui est bon
    Oh oh oh oh

    Hello Mister Sam
    Tu joues comme un fou
    Hello Mister Sam
    Ta musique est pour nous
    It's all right
    It's all right
    Ça nous tient debout
    Oh oh
    Avec ton sourire
    En forme de croissant
    Tu prends les enfants
    Au soleil de tes dents
    It's all right
    It's all right
    Tout l'monde est content
    Oh oh oh oh

    Hello Mister Sam
    Tu joues comme un fou
    Hello Mister Sam
    Ta musique est pour nous
    It's all right
    It's all right
    Ça nous tient debout
    Oh oh
    Tout l'monde est content
    Oh oh oh oh
    Hello Mister Sam

     

    (Eddy Marnay / Christian Loigerot, Thierry Geoffroy)

  • 10

    Le vieux monsieur de la rue Royal

    Parfois je m'ennuie
    Et je descends respirer le soleil
    La ville fait du bruit
    Mais elle n'a pas le temps
    D'écouter le cœur des passants

    Alors je m'en vais
    Là où je sais
    Qu'il existe pour moi
    Un homme, un ami
    À qui je peux parler
    Et surtout que j'aime écouter

    Il connaît tant d'histoires
    Le vieux monsieur de la rue Royale
    Et ses yeux d'Atlantique
    Le vieux monsieur de la rue Royale
    Et sa voix de musique bleue
    Qui hésite un peu
    Il m'apprend le nom des roses
    Le secret de toutes choses
    Le monsieur, le monsieur, que j'aime

    Le vieux monsieur de la rue Royale
    Il ne pense qu'aux autres
    Le vieux monsieur de la rue Royale
    Il a l'air d'un apôtre heureux
    Et sous ses cheveux
    Toute la bonté du monde
    S'est posée sur son épaule
    Le monsieur, le monsieur

    Il dit, souhaite aux gens
    Les mêmes joies
    Que tu souhaites pour toi
    Me dit sur le temps
    Qu'il n'y a qu'un secret
    C'est d'aimer pour être mieux aimé

    Il dit des mots que j'aime
    Le vieux monsieur de la rue Royale
    Et ses cheveux de neige
    Le vieux monsieur de la rue Royale
    Et souvent quand je rêve à lui
    Je le vois marcher
    Entre soleil et nuages
    Comme un jeune homme en voyage
    Dans le ciel

    Et je dis au vieux monsieur de la rue Royale
    Ma chanson vous embrasse
    Et permettez bien que vous ayez
    Toute une vie de plus que moi
    Que je vous tutoie
    Pour vous dire que je t'aime
    Pour vous dire que je vous aime
    Simplement
    Et vraiment
    Pour toujours

     
    (Eddy Marnay / Alain Noreau)
  • 11

    Trois heures vingt

    Je t'ai dit non, ça ne voulait rien dire
    J'avais encore très peur hier
    Il me fallait le temps de réfléchir
    J'étais encore bien jeune hier
    Mais ne fais pas cette tête
    Tout ira bien tu le sais
    Puisqu'à la fin, où tu vas
    Je vais

    On part ensemble, ok c'est décidé
    Tu veux m'emmener loin d'ici
    Tout est prévu tu as tout arrangé
    Pour demain dans l'après-midi
    J'ai mes parents qui m'attendent
    Ne t'en fais pas je viendrai
    Puisque toujours, où tu vas
    Je vais

    Je viendrai
    Trois heures vingt, Place d'Italie
    Je viendrai
    Pas plus tard que la demie
    Je viendrai… bien sûr
    Je viendrai… c'est sûr
    Ne crains rien
    Je viendrai

    Je viendrai
    Trois heures vingt, j'ai bien compris
    Je viendrai
    Pas plus tard que la demie
    Pas question, c'est dit
    De changer d'avis
    Ne crains rien
    Je viendrai

    Ne t'en fais pas j'ai confiance
    Tu ne te trompes jamais
    Et puis tu sais, où tu vas
    Je vais

    (Eddy Marnay / Patrick Lemaitre)

  • 12

    Benjamin

    Quand le soleil à travers la forêt se change en or
    Dans vos bras c'est beau un garçon qui s'endort
    Il avait l'air d'un enfant sans parents qui cherche encore
    Si sa route ira vers le Sud ou le Nord

    Benjamin c'est son nom
    Il ressemble à la couleur de ma chanson
    Un peu triste, cyclamen
    Pourtant, pourtant c'est lui que j'aime
    Que j'aime
    Benjamin des beaux jours
    Où l'amour ne s'appelait pas encore l'amour
    Benjamin mon vieil ami
    Du temps, du temps où j'apprenais la vie
    Je l'aime

    Quand le soleil a quitté la forêt j'ai pris sa main
    Un matin devant la croisée des chemins
    En se jurant tendrement de s'aimer jusqu'à la mort
    Il a pris le Sud et moi j'ai pris le Nord

    Benjamin c'est son nom
    Il ressemble à la couleur de ma chanson
    Un peu triste, cyclamen
    Pourtant, pourtant c'est lui que j'aime
    Que j'aime
    Benjamin des beaux jours
    Où l'amour ne s'appelait pas encore l'amour
    Benjamin mon vieil ami
    Du temps, du temps où j'apprenais la vie
    Je l'aime

    Benjamin

    Je l'aime

     

    (Eddy Marnay/ P. Papadiamandis)

  • 13

    La voix du bon Dieu

    Les mots pour consoler

    Les mots pour l'amitié
    Ils sont encore plus beaux quand on peut les chanter
    C'est un filtre magique
    Ce don de la musique
    C'est comme un grand cadeau
    Que le ciel nous a fait

    On a tous un peu la voix du Bon Dieu
    Quand on rend les gens heureux
    On a le cœur loin du chagrin
    Quand on chante bien

    Cette mélodie prise dans la vie
    Avec un sourire ou deux
    Dès qu'elle nous touche
    On entend mieux la voix du Bon Dieu

    Je n'aurais jamais cru
    Que tant de gens perdus
    Se cherchent des amis connus ou inconnus
    Moi de toutes les forces que l'avenir me donne
    Je veux leur apporter mille chansons de plus

    On a tous un peu la voix du Bon Dieu
    Quand on rend les gens heureux
    On a le cœur loin du chagrin
    Quand on chante

    On a tous un peu la voix du Bon Dieu
    Quand on rend les gens heureux
    On a le cœur loin du chagrin
    Quand on chante bien

    Cette mélodie prise dans la vie
    Avec un sourire ou deux
    Dès qu'elle nous touche
    On entend mieux la voix du Bon Dieu

     

    (Suzanne Dumont / Eddy Marnay)

  • 14

    Trop jeune à dix-sept ans

    Quoi, déjà? On était si bien
    Je ne comprends rien
    À ton cœur
    Quoi, déjà? Plus rien à se dire
    Tu n'as pas pu mentir à mon cœur
    Toi surtout que je voyais
    Comme on voit le soleil
    Toi partout où je passais
    Mes heures les plus belles
    Trop naïve
    Ce qui m'arrive
    On dirait que je suis

    Trop jeune à dix-sept ans
    Trop tendre aussi
    Trop jeune à dix-sept ans

    J'ai joué à ne plus être enfant
    Mais toi tu ne jouais pas
    C'est moi qui voyais trop grand
    Et je paie aujourd'hui
    D'avoir rêvé ma vie

    Trop jeune à dix-sept ans
    Trop tendre aussi
    Si vieille à dix-sept ans
    Triste
    Si triste ce soir

    Trop jeune

    Vivre comme avant t'oublier
    Me passer de toi
    M'endormir me réveiller
    Et ne plus penser à toi
    Ou faire semblant de sourire
    Je ne saurais pas

    Trop jeune à dix-sept ans
    Trop tendre aussi
    Trop jeune à dix-sept ans
    Triste si triste
    Triste si triste
    Ce soir

     

    (Eddy Marnay / P. Greedus, B. Blue)

  • 15

    Paul et Virginie

    Virginie... Roman d'amour
    Virginie jolie
    Dans cette île où tu as vu le jour
    Paul a vu le jour lui aussi
    De rencontres en rendez-vous
    Vous avez grandi
    Dans le grand jardin aux arbres fous
    Où chante l'oiseau de paradis

    Oh, je voudrais qu'un jour un garçon me regarde
    Comme en ce temps-là ce garçon-là te regardait
    Être aimée comme il t'aimait à chaque page
    De ce livre oublié

    Virginie... Roman d'amour
    Virginie jolie
    Dans l'eau claire où Paul cherchait tes yeux
    Tu cherchais ses yeux toi aussi
    Vent du large et fleurs au vent
    Parfumaient la nuit
    Et l'amour n'avait que deux enfants
    C'était Paul et toi devant la vie

    Je n'ai lu que le début de votre histoire
    On me dit que ce beau livre finit tristement
    Mais vos noms ne laisseront dans ma mémoire
    Qu'un sourire éclatant

    Virginie... Roman d'amour
    Virginie jolie
    Dans cette île où tu vivras toujours
    Paul vivra toujours lui aussi

    Virginie

     

    (Eddy Marnay/ Christian Loigerot, Thierry Geoffroy)